Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mam'aParis

Future maman, tu verras...

5 Mars 2013 , Rédigé par Mam'aParis Publié dans #Humeur

Future maman, tu verras...

Lorsqu'on devient mère il y a une multitude d'idées fausses que l'on essaie de nous faire passer. Ces lieux communs balancés à tout va qui font qu'à force de les entendre, on finit par y croire. Jusqu'au jour où l'on découvre par soi-même la maternité...

"Tomber enceinte c'est psychologique. Arrête d'y penser et ça viendra."

Comment une femme qui a décidé d'avoir un enfant pourrait-elle arrêter d'y penser? Je suis tombée enceinte au bout de 4 mois et je n'ai jamais cessé d'y penser. Mêler psychologie à un évènement majoritairement physique a été source de culpabilité pour moi.

"Les nausées c'est matinal"

Pour moi ça été un mal de mer à toute heure de la journée jusqu'à la deuxième écho.

"Tu n'auras plus de vie sexuelle"

Après l'annonce de ma grossesse, on a enfin pu se détendre du slip et faire l'amour par envie. Trop pressés d'avoir ce bébé ce rendez-vous amoureux avait fini par devenir tendu. Pendant et après la grossesse, ma vie sexuelle est restée épanouie.

"Tu sentiras si c'est un garçon ou une fille"

Euh j'ai pas pris voyance en option au lycée...

"Tu vas avoir envie de fraise"

Zéro envie. La faim et les sucreries sont apparues au moment de l'allaitement.

"Vers la fin de ta grossesse tu en auras marre"

J'étais impatiente, stressée, contente. Mais mon gros ventre n'a jamais été trop lourd. Je n'ai jamais aussi bien dormi qu'à cette période de fin de grossesse.

"La douleur de l'accouchement on l'oublie tout de suite"

Ça fait 5 mois, mon accouchement n'a pas été difficile mais je vous assure : la douleur des contractions je ne l'ai pas oubliée! On peut dire qu'on a eu mal sans pour autant être une mauvaise mère rassurez-vous...et qui peut oublier ce moment intense (et douloureux) où l'on passe de femme à mère?

"La péridurale empêche de vraiment vivre le moment de la naissance"

La douleur des contractions apaisée, avec une péri pourtant très dosée j'ai pu pousser et me sentir pleinement actrice de mon accouchement. La sortie a été sans douleur : après les contractions quel luxe! J'ai pu profiter de ce moment qui reste un beau souvenir.

"Profite, c'est que du bonheur"

Petit texto envoyé le jour de la naissance par une amie maman. J'avais peur, j'avais encore un peu mal, j'étais empotée et dépassée par un mélange d'émotions et de fatigue post partum. Cette phrase m'a fait l'effet d'une gifle en pleine figure : ce n'est pas ce que je ressentais. Du bonheur certes, mais pas que.

"Une mère comprend son bébé grâce à son instinct"

Mon bébé n'a pas été livré avec notice. En tant que parent on le comprend sans doute mieux que personne, mais parfois un décodeur ne ferait pas de mal!

"Tu aimeras ton bébé au premier regard"

Moi j'ai mis du temps à accepter d'aimer mon bébé, trop peur de le perdre, trop peur de cette petite personne si fragile. Je l'ai aimé depuis qu'il est dans mon ventre, je l'ai aimé à la première écho, au premier battement de coeur, dès que je l'ai vu pour la première fois. Mais ce dont je suis certaine c'est que je ne l'ai jamais aimé autant qu'aujourd'hui.

"Le papa passera au second plan"

Comparer les personnes de sa vie c'est comme choisir entre son père et sa mère : impossible. Non seulement le papa n'est pas passé au second plan, mais sa présence n'a jamais été aussi indispensable qu'aujourd'hui. Un câlin, une phrase réconfortante...aimer son enfant ce n'est pas ne plus aimer les adultes.

Chaque mère a le droit de prendre le temps de se laisser aller à ce qu'elle ressent. Parfois il est nécessaire de s'alléger l'esprit de toutes ces idées reçues.

Future maman tu verras...par toi même!

© getty images

Partager cet article

Commenter cet article