Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mam'aParis

Le jour où j'ai senti que c'était ça

11 Février 2013 , Rédigé par Mam'aParis Publié dans #Paris, #Bébé

Le jour où j'ai senti que c'était ça

Les vacances, la mer, le soleil...

Loin de Paris, tous les deux pendant 3 semaines coupés du monde. Le rêve. Du temps à perte de vue, des moments, des fous rires, des chiffonades, des siestes, des baignades et tout à coup entre deux verres de muscat où on refait le monde :

C'était ça.

C'était au fond de moi depuis longtemps et je ne l'écoutais pas.

Tout à coup les soirées mojitos, les afters work et le petit 2 pièces parisiens n'étaient même plus de bonnes excuses.

Toutes les broutilles qui me paraissaient des contraintes n'existent plus : le dernier jean slim levi's acheté en soldes dans lequel je ne rentrerai plus, les verres de vin et les fromages qui puent sur lesquels je vais tirer un trait pendant 9 mois, les fêtes de Noël et le réveillon qui approchent, l'abonnement à la gym suédoise que j'ai pris sans jamais y aller (et ça risque de ne pas s'arranger.)

La peur d'avoir mal, la peur de faire mal, la peur d'être mal...envolés!

On n'a jamais su qui en avait parlé en premier, en tout cas ça y était on le voulait notre mini-nous, notre troll, notre minipouce, notre polichinelle dans le tiroir, notre bébé.

Finalement le côté tradi qu'on porte en nous sans le vouloir se tait et on trouve ça dérisoire de mettre entre parenthèses quelque chose d'aussi important pour attendre le "boulot de mes rêves", la maison avec jardin, le mariage, le cap de la trentaine...non ce minipouce on le veut tout de suite, on le veut maintenant dans nos bras : gigotant, rouge, hurlant! Quand la décision est prise les secondes sont des heures, les minutes des semaines...

Par la suite on se questionnera, on galèrera, on se demandera 1 000 fois "pourquoi on a fait ça", (mais jamais suffisamment fort pour le penser vraiment) mais en tout cas on n'oubliera jamais cet été 2011 où on te voulait déjà.

© Mam'aParis

Partager cet article

Commenter cet article