Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Mam'aParis

Le tabou du lait premier âge

28 Février 2013 , Rédigé par Super Mama

Le tabou du lait premier âge

Lorsque j'ai commencé à allaiter mon bébé je ne m'étais jamais vraiment posée la question du lait premier âge. Je savais que j'y viendrais un jour et je pensais qu'en la matière il devait y avoir un consensus et un bon sens général permettant ainsi aux laits infantiles de ne contenir que des bonnes choses et de se valoir les uns les autres.

Mon allaitement ne s'est pas passé comme je le souhaitais et j'ai finalement fait appel au lait premier âge plus tôt que prévu, d'abord en relai et puis pour tous les biberons au bout de 3 semaines. Cet article ne concerne pas le choix ou non d'allaiter. Les débats à ce sujet qui pulullent sur la toile ne m'intéressent pas. Il s'agit à mes yeux de quelque chose de personnel sur lequel il n'y a pas lieu d'être pour ou contre dès lors qu'il s'agit de la poitrine et du bébé d'une autre que soi.

Passé les regrets, la fatigue et la frustration de ne pas avoir réussi mon allaitement j'ai découvert la folie des laits infantiles. Déjà si vous pensez que les laits conviennent à tous les enfants, détrompez-vous. Ceci n'engage que mon bébé car chacun réagit différemment. Le premier lait que nous lui avons donné est le lait premier âge Milumel Bio. Le bio c'est un choix, pensant avoir de meilleurs produits pour un bébé encore petit et trop vite sevré à mon goût. Constipé par ce lait, le minipouce fut aussi vite sevré de celui-ci dès que je vis qu'il contenait de la taurine et de l'huile de palme. La taurine a sûrement un intérêt (pour fixer les nutriments certainement) mais à mes yeux n'en a aucun du moment où je ne sais pas ce qu'elle fait là. L'huile de palme pourquoi pas si l'on est sûre qu'elle est bio et donc non hydrogénée.

Au même moment le reflux fit son entrée en accélérant les sorties de minipouce. On est donc passés aux laits épaissis : Gallia épaissi à la caroube c'était bien pris mais accélèrait trop le transit et c'est pas bio. Babybio à l'amidon était refusé catégoriquement par son destinataire final : bouche fermée, grosses colères il préférait ne pas manger pendant des heures plutôt que de goûter à l'amidon. On est repassé à un autre lait bio : le lait carrefour bio auquel on ajoute du gumilk donc de la caroube ce qui accélère toujours le transit. Pour un confort intestinal on a testé enfin un Babybio normal avec un peu de gumilk et enfin on commence à trouver le rythme de croisière. Pas de reflux et un transit à peu près normal. Enfin sauf que maintenant le bébé rechigne sur les biberons, mais ça c'est une autre histoire...

Assez branchée internet, j'aime faire des comparatifs et me renseigner sur les produits que j'achète en amont. Dans ma recherche du lait premier âge ultime, j'ai été bien déçue pour ne pas dire choquée : aucune information autorisée sur le lait premier âge. Le motif : "protéger l'allaitement maternel des pratiques commerciales agressives non respectueuses de la santé des enfants" selon le Code international : http://www.info-allaitement.org/le-code-international.html

Ceci étant dit vous vous prenez un gros coup de bambou sur la tête. La chose infâme que vous donnez comme principale alimentation à votre enfant est irrespectueuse de sa santé, mauvaise mère! Bon bien sûr je suis contre le matraquage publicitaire concernant les enfants de manière générale, je pense également qu'un allaitement peut être difficile et qu'il faut aider les mères (mais celles qui le souhaitent, pas les autres) et je pense plein de choses très positives sur l'allaitement.

Bon.

Mais je ne comprends pas pourquoi moi, maman qui n'a pas réussi son allaitement je ne peux pas avoir une information détaillée sur un site destiné au lait infantile (type site des produits Babybio par exemple). Information que je serais moi-même allée chercher, donc sans me sentir influencée ni matraquée. Voilà, je n'y ai pas droit car ce n'est pas bien, l'info il faudra aller la chercher au moment de consommer.

Ma pédiatre que je ne vois qu'une fois par mois, ma pharmacienne sont-elles mieux placées que moi pour choisir ce lait? Avons-nous les mêmes critères de choix? Qu'en est-il des pédiatres influencés par les lobbys commerciaux ou les pharmaciennes qui n'y connaissent rien? Bon dans mon cas les deux sont très bien calées sur le sujet, mais est-ce toujours le cas? N'ai-je pas le droit de lire des infos sur ce lait, de me renseigner moi-même sur des sites sérieux? Moi qui ne me laisse pourtant pas avoir par les promos en tout genre, serais-je trop bête pour faire la part des choses? Serais-je trop influençable pour ne pas comprendre, lire entre les lignes ce qui se dit sur un lait infantile? Je peux lire la composition directement sur l'étiquette certes, mais j'aimerais savoir pourquoi on met ceci ou cela dans un lait, pourquoi la caroube ou l'amidon, la raison de la taurine et la quantité de protéine nécessaire pour un bébé de 4 mois! Sauf que personne ne me le dira ou ne me l'écrira. Ce n'est pas bien.

Pourtant si j'avais réussi mon allaitement, soumise au prix des loyers parisiens j'aurais de toute façon repris mon travail pour payer mes factures. Mon fils aurait donc été sevré à deux mois et demi quoi qu'il arrive. Le congé pour l'allaitement n'existe pas et il faut être très motivée pour arriver à tirer son lait au travail. Qu'en est-il de cette incohérence de faire reprendre les mamans avant les 3 mois de l'enfant tout en leur disant qu'arrêter d'allaiter avants ses 6 mois n'est pas bien? Quand on considère qu'il faut 3 semaines pour mettre en place un allaitement et 3 semaines pour sevrer un enfant cela fait donc environ seulement 4 semaines d'allaitement agréable!

Et lorsque de votre ptite chaise de bureau vous taperez dans google : lait infantile premier âge, parce que votre enfant refuse de boire le sien, que même la nounou s'inquiète, que vous êtes au travail et ne pouvez prendre soin de lui, mais que vous avez envie d'avoir des infos sur un lait qui lui conviendrait mieux...vous ne trouverez rien d'officiel. C'est tabou. Ce n'est pas bien. Vous, assise devant votre écran vous ne faites pas ce qu'il faut alors que c'est votre rôle.

Passé cette violente annonce vous finirez par trouver des forums, des blogs, des sites de ventes en lignes bio pour bébé qui détaillent les produits. Vous pourrez trouver une information officieuse mais non moins chaleureuse, faite d'expérience, de témoignages. Pensez à faire valider tout ça par votre pédiatre dont c'est la compétence première et dites-vous que vous n'êtes pas la seule.

Ca aide de ne pas être seule imparfaite parmi les parfaites.

© getty images

Partager cet article

Commenter cet article